Prix du ciment réfractaire

par | Mis à jour le 23/12/2021 | Publié le 06/12/2021

Matériau convenable pour les structures exposées à de très haute température, le ciment réfractaire est la solution pour de nombreuses constructions. Ce guide présente ce qu’il faut savoir sur le prix du ciment réfractaire.
Prix du ciment refractaire

Le ciment réfractaire est un type de béton qui présente de nombreuses propriétés. Ce matériau peut par exemple supporter de très haute température et peut emmagasiner la chaleur. Il est également possible de donner au ciment réfractaire une forme spécifique, ce fait de lui un matériau polyvalent en construction. Il convient donc de s’intéresser au budget à prévoir avant l’utilisation de ce mortier. Faisons le point sur le prix du ciment réfractaire et de ses caractéristiques.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux de construction

Tout sur le prix du ciment réfractaire

Déterminer le coût de n’importe quel type de ciment est compliqué. Pour cela, il faut tenir compte de nombreux paramètres comme le conditionnement, la quantité, la résistance de température ainsi que d’autres éléments. En général, il faut compter en moyenne entre 5 et 50 € pour l’achat de ce type de béton.

Le plus souvent, c’est le format du ciment qui fait la différence du prix. Par exemple, le prix du ciment réfractaire en pâte se situe entre 5 et 15 €. Alors qu’en seau de 3,5 kg, son prix oscille entre 15 et 20 € selon le magasin de vente. Pour vous donner une idée des tarifs, voici un tableau indicatif de prix :

Ciment réfractaire Prix moyen
La pâte en seau Entre 5 et 15 €
Le seau de 3 kg Entre 15 et 20 €
Le sac de 25 kg Entre 20 et 30 €

Il faut prendre en compte que les magasins ne proposent pas tous le même prix. De ce fait, il convient de visiter plusieurs commerces ou de faire une comparaison en ligne avant de faire son choix.

100 % gratuit : devis pour vos travaux de construction

Les différents types de béton réfractaire

Il existe différents types de mortier réfractaire. Donc, il faut apprendre à bien les choisir afin de les utiliser correctement. Les bétons réfractaires diffèrent généralement en fonction de la température maximale qu’ils supportent. Vous pouvez en trouver 3 sortes sur le marché. Notez d’ailleurs que le prix de ces ciments réfractaires n’est pas toujours identique.

Le ciment réfractaire 1100°

Le ciment réfractaire 1100° supporte une température de 1100 degrés. Le plus souvent, ce mortier réfractaire 1100° se présente sous la forme de poudre sèche. Il est surtout utile dans les petits travaux de maçonneries et pour certaines structures dans les habitations. En guise d’exemple, voici une liste des utilisations de ce ciment réfractaire :

  • Pour sceller des briques réfractaires,
  • Pour construire des boisseaux de cheminées,
  • Afin de réparer les joints endommagés,
  • Pour colmater différentes fissures dans les foyers, etc.

Le ciment réfractaire 1500°

Ce type de ciment réfractaire peut résister à une chaleur pouvant aller jusqu’à 1500°C. Ce mortier réfractaire s’applique comme la version réfractaire à 1100°C. Ce qui le distingue de la précédente est sa tolérance à une plus grande température. Toutefois, pour sa conservation, il est important de le ranger dans un milieu à l’abri du gel.

Le ciment réfractaire 1800°

Le mortier réfractaire 1800° supporte une température extrême pouvant aller jusqu’à 1800°C. Ce type de ciment convient parfaitement pour la fabrication des parois internes de cheminées et de fours. En effet, ces zones sont les plus exposées à une forte chaleur. Donc, il leur faut un matériau pouvant supporter une forte température pour être fonctionnel. D’ailleurs, le béton réfractaire est couramment employé dans la construction des structures relatives au domaine de la fonte.

Obtenez plusieurs devis gratuits pour vos travaux de construction

Les avantages du ciment réfractaire

Le ciment réfractaire présente de nombreux avantages. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce matériau est particulièrement courant dans la construction de certaines structures spécifiques. Parmi les bénéfices de l’utilisation de ce mortier, nous pouvons citer :

  • La résistance à la chaleur,
  • La performance isolatrice du matériau,
  • Le prix du ciment réfractaire abordable,
  • La résistance à la fissuration,
  • La solidité face aux impacts (les chocs, la traction, la tension, etc.),
  • La rétention de chaleur,
  • La malléabilité,
  • L’uniformité de la finition (sans aspérité ni trous).

Réclamez des devis pour vos travaux de construction

Conseils d’application du ciment réfractaire

Avant d’employer du ciment ou du mortier réfractaire, il est important de le sécher avant tout avec soin. En effet, il faut éviter que ce séchage ne soit pas trop rapide pour les raisons suivantes :

  • Les constructions en ciment réfractaire disposent d’une porosité plus faible que les briques et les matériaux réfractaires similaires. Pour cause, l’eau risque de s’éliminer plus lentement lorsqu’elles sont chauffées.
  • Le chauffage brusque du mortier peut aussi amener à la formation de fissures sur la face non chauffée. De plus, ces fissures risquent de se propager à travers le garnissage en cas de chauffage trop rapide. Il convient alors de le faire progressivement en augmentant la température petit à petit. L’idéal, c’est d’élever la chaleur d’environ 50°C à 110°C par heure.

En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous aider dans votre projet exploitant ce type de ciment. Par ailleurs, un expert saura vous aider à prévoir le budget nécessaire pour les travaux. En outre du prix du ciment réfractaire, ces derniers peuvent aussi vous donner des conseils sur la quantité à utiliser.

0 commentaires

Estimez le prix de vos travaux
*Service gratuit et sans engagement
Estimez le prix de vos travaux
*Service gratuit et sans engagement
Combien vont coûter vos travaux ?